Le slam, passeport pour la liberté | Forum des cultures | DW | 22.09.2013

Découvrez le nouveau site de DW Afrique

Testez en exclusivité la version beta de DW Afrique. Votre avis peut nous aider à améliorer le nouveau site.

  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Forum des cultures

Le slam, passeport pour la liberté

Que ce soit pour exprimer le ras-le-bol de la jeunesse de Brazzaville ou pour se libérer de ses angoisses et de ses doutes, Robinson Solo a choisi le slam, son passeport pour la liberté.

Robinson Solo, Copyright: privat

Robinson Solo

La slameuse Robinson Solo était l'invitée du Festival de Littérature international de Berlin. Née en 1987 au Congo Brazzaville, la jeune femme aux cheveux courts, aux habits noirs et aux bijoux colorés se souvient avoir écrit depuis son plus jeune âge. Elle s'est égalemente essayée au théâtre, mais la découverte du slam, en 2008, a été une révélation. Cette forme artistique, indéfinissable selon elle, lui a permis de vider son sac et d'exprimer des angoisses qu'elle retenait en elle depuis toujours.

Pour que cet art continue à se produire au Congo, Robinson Solo a cofondé le collectif Styl'oblique, pour promouvoir l'écriture, le partage et l'expression libre.

Ecoutez le Forum des cultures