Promouvoir les jeunes scientifiques avec l'Université du Rwanda et de Koblenz-Landau. | Nos podcasts | DW | 21.01.2021

Découvrez le nouveau site de DW Afrique

Testez en exclusivité la version beta de DW Afrique. Votre avis peut nous aider à améliorer le nouveau site.

  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Nos podcasts

Promouvoir les jeunes scientifiques avec l'Université du Rwanda et de Koblenz-Landau.

Des initiatives innovantes, créatrices d'emplois et de valeur ajoutée sur le continent. Cette semaine, nous parlons de Starfrica // Ben Aziz Konate, un jeune Ivoirien originaire du nord de Côte d'ivoire a fait fortune dans la vente de poulets.

Ben Aziz Konaté est aujourd’hui âgé de 25 ans. Mais il a fêté ses premiers millions à 18 ans. C’est en 2013 que Ben Aziz a commencé à construire son empire des affaires.

Sept ans plus tard, Ben Aziz est propriétaire de trois grandes fermes de volaille dans les banlieues d’Abidjan.Avec ses fermes et ses agences de distribution, l’entreprise de Ben offre ainsi des dizaines d’emploi aux jeunes.

"J’ai démarré cette entreprise avec 60.000 francs de capital en 2013 à la maison avec 250 poussins et aujourd’hui nous vendons des centaines de milliers de poussins. Et tout a été appris sur le tard, j’ai fait avec ce que j’avais et je me suis dit que bien n que je n’ai pas les moyens si j’entre dans ce domaine il fallait que je sois un jour leader de ce domaine. J’ai commencé seul j’étais le seul employer de cette entreprise et aujourd’hui nous avons 30 personnes permanentes et nous avons des contractuels, nous sommes ouverts à Abidjan et San Pedro et nous sommes en phase d’ouvrir deux autres agences avant la fin de l’année. L’idée c’est de pouvoir être représenté sur l’étendue du territoire et dans quelques années exporter."

Des femmes au marché des légumes à Abobo dans la capitale politique Abidjan.

Des femmes au marché des légumes à Abobo dans la capitale politique Abidjan.

Stratégie de vente

Face à de grosses entreprises avicoles plus expérimentées et disposant plus de moyens à disposition pour leur chaîne de distribution, Ben Aziz a développé une autre stratégie pour conquérir et fidéliser une clientèle de plus en plus exigeante.

"Nous avons mis un système de distribution qui permet aux clients de voir c’est produits vivants à travers la vitre et savoir qu’ils sont abattus sur place, et dans tous nos points de ventes nous avons des machines de plumages à capacité de dix poulets par minute et les produits sont emballés sur place, et remis frais aux clients soit en agence sont par livraison. L’objectif pour nous c’est de pouvoir vraiment lutter contre l’importation de poulets surgelés et mais également contribuer à la qualité de consommation des populations en leur proposant des produits frais qui conserve toutes leur protéine."

Entreprendre dans la volaille en Côte d'Ivoire : success story de Ben Aziz Konaté

Emplois-jeunes

Mariama Fofana travaille depuis deux ans dans l’une des boutiques de distribution de l’entreprise. Elle a eu son premier emploi grâce à la startup créer par Ben Aziz. Ces poulets vivants qu’on entend dans la pièce d’à côté sont destinés à la vente. Mariama prépare le bon de commande pour les clients.

"Nous sommes en train de préparer une commande de 40 poulets qu’une cliente a commandés hier. Moi je suis en train de mettre les étiquettes et elle emballe les poulets. A partir de l’étiquette le client peut avoir accès au numéro de l’entreprise pour passer une commande."

En près de trois ans d’activité, Ben Aziz a enchaîné les distinctions et les trophées en Côte d’Ivoire et ailleurs dans le monde. Et il ne compte pas s’arrêter de sitôt.

"En 2017 j’ai remporté le prix d’Anzisha Price en Afrique du sud sur plus de 831 stars up. Après j’ai fait partie du classement du magazine américain Fobs parmi les 30 jeunes les plus prometteurs en 2018. Mais ce prix-là a été l’un des meilleurs, j’ai vécu une expérience extraordinaire. Je me suis éloigné pendant un mois de mon entreprise, et lorsque je me suis éloigner mon entreprise a coulé tout simplement parce que tout tournait autour de moi. Donc je commence à délégué des taches je commence à former des personnes pour pouvoir maintenir l’entreprise même quand je ne suis pas là, et ça je ne l’aurai jamais appris si je n’étais pas sorti de cette entreprise-là."

Le jeune ivoirien qui fait figure de modèle de réussite prodigue des conseils aux jeunes qui veulent quitter leur pays – par manque de perspectives.

"Partir ailleurs, c’est possible mais ça doit être pour apprendre. Partir ailleurs c’est possible mais ça doit être pour acheter ce qu’on n’a pas ici et revenir faire la même chose ici. Moi j’ai cru je ne suis pas parti, j’ai eu une bourse d’étudier en chine je suis resté j’ai cru en mon projet et aujourd’hui quand j’y vais c’est pour aller acheter des machines et je reviens.’’

Des vendeuses de fruits et légumes dans les rues d'Abidjan.

Des vendeuses de fruits et légumes dans les rues d'Abidjan.

Aujourd’hui, ses efforts payent. Ben Aziz Konate est le fondateur de volaille d’Or qui produit et distribue des volailles et d’autres produits agricoles.Les animaux sont abattus, nettoyés, préparés et livrés dans la même journée.

L’entreprise s’est spécialisée par ailleurs dans la production et la distribution de produits alimentaires agricoles et espère vendre ainsi des poulets à des prix compétitifs aux consommateurs. 

Auteur : Julien Adayé